AU QUOTIDIEN

Les grands succès musicaux des années 1930 à 1980

Aujourd’hui Bazile a décidé de vous faire voyager à travers le temps. Dans cet article, nous allons vous faire redécouvrir les musiques qui ont rythmé les jeunes années de nombreux seniors. De 1930 à 1980, voici les hits qui vous ont certainement fait danser, rire, pleurer et accompagné une partie de votre vie.

Les années 1930, des musiques de légende

Les années 1930 marquent la fin des années folles et le début d’une dégringolade historique de la bourse de New York qui déclenchera une crise financière sans précédent. Pour se sortir de périodes difficiles, il est souvent recommander de se tourner vers le plus beau des remèdes, la musique.

La décennie de 1930 correspond à la naissance des futures grandes stars de la scène française, mais aussi internationale, telles que Barbara, Jean Ferrat ou encore Ray Charles.

Pendant les années 30, Franck Sinatra et Fred Astaire font des débuts prometteurs. D’autres musiciens plus établis à l’époque chantent et composent des musiques de légende.

Les années 1930 en France

En France, les années 1930 furent témoin d’un changement. Au début des années 1930, on chantait l’amour avec un ton grave et teinté d’émotion. Josephine Baker chante alors J’ai deux amours et Lucienne Boyer Parlez-moi d’amour. Dans la seconde partie des années 1930, le ton est plus joyeux et léger. Charles Trenet sort Je chante et Boum et Jean Sablon impose l’utilisation du microphone dans toutes les salles de concert.

Les années 30 sont également la décennie de la chanson humoristique en France. Certaines d’entres-elles étaient très grivoises : George Milton chante en 1930 Si tous les cocus. Dranem en 1931, avec La vigne aux moineaux ne vole guère plus haut.

Cette période est également largement dominée par la musette en France. Parmi toutes les compositions musettes de cette époque, la prestation de Maurice Chevalier en 1939 reste marquante. Il chante Ça s’est passé un dimanche.

 

Les années 1940, jazz, western et inventions

Les années 40 sont marquées par le début de la seconde guerre mondiale. De nombreuses musiques traitaient alors ce sujet. Le Jazz fût le style de musique dominant et Ella Fitzgerald, Louis Amstrong et Billie Holiday devinrent des stars internationales.

En parallèle, les musiques de cow-boy ou issues des films de Western étaient très en vogue. Les films hollywoodiens montraient alors un idéal de la conquête de l’ouest. Les films étaient orchestrés et les cow-boy qui chantaient devenaient de véritables vedettes. Ainsi Roy Rogers et Gene Autry furent très populaires aux Etats-unis dans les années 1940. En 1945, Jenny Lou Carson fut la première femme à écrire une musique de country classée numéro 1.

La guitare électrique est inventée en 1941 par Les Paul et le 33 tours fait sont apparition en 1948.

 

Les années 1940 en France

En France, les années 40 tranchent avec les années 30. On chante son amour pour la France et la musique cultive le patriotisme. Ainsi Charles Trenet et Tino Rossi sont au sommet de leur gloire.

La chanson Douce France est très représentative de cette période. Elle évoque aujourd’hui la nostalgie d’une France prospère et agréable à vivre. Pourtant, lors de son écriture Charles Trenet parlait de son enfance et non de la France d’avant-guerre. Dans cette décennie marquée par la guerre, la France et les Français ont besoin de musiques plaisantes et patriotiques. Dans cette lignée, Joseph Kessel, Maurice Druon et Anna Marly écrivent Le chant des partisans en 1943.

La Guerre est un sujet très riche pour la musique. Je suis seule ce soir est un titre chanté par Leo Marjane pendant l’été 1941. Loin de la légèreté des titres évoqués précédemment, ce titre parle de la solitude des femmes séparées de leurs hommes par la guerre. Il y avait déjà 60 000 morts de guerre, plus d’un million et demi de prisonniers.

La décennie 1940 sont également marquées par les débuts d’Edith Piaf.

 

Les années 1950, la croisée des styles

Les années 1950 voient se croiser de multiples styles de musique. Le Rock en Roll, le Doo-Wop, la pop, le swing, le Rythm’ n’ Blues, le Blues, la Country music, le Rockabilly et le Jazz se côtoient. Elvis Presley est sur le toit du monde !

Les années 50 sont les années de la naissance du Rock and Roll. Le terme « Rock and Roll » fut inventé par Alan Freed, un disquaire de l’Ohio, en 1951. Cette musique dominait aux Etats-Unis et s’est très vite propagée au reste du monde. Tous les styles de musique se teintent de Rock and Roll. De la musique Pop à la musique Country et passant par le Jazz, ils s’imprègnent tous de sonorités et de rythmiques Rock and Roll.

Durant les années 1950, la musique Country continue d’avoir un grand succès. Les musiques sont écrites en réponse à d’autres. Hank Williams et George Jones en sont les deux plus notables représentants. A la fin des années 1950, la Country musique se transforme, elle inclue des instruments à corde, des chœurs et les chanteurs principaux sont des crooners. Eddy Arnolds et Jim Reeves en sont les pionniers.

Le Jazz gagne également en popularité pendant cette décennie. Des artistes tels que Ella Fitzgerald, Ray Charles, Nina Simone et Billie Holiday sont de plus en plus populaires.

 

Les années 50 en France

Les chanteurs à textes marquent les années 50 en France. Ce sont les années de gloire de Henri Salvador Le loup, la biche et le chevalier, Charles Trenet L’âme des poètes, George Brassens, La légende de la nonne, Jacques Brel, Ne me quitte pas ou encore Edith Piaf, L’homme à la moto.

 

Les années 1960, la décennie des groupes

Au Royaume-Uni une culture du groupe apparaît au début des années 1960. On compte de nombreux groupes dans toutes les grandes villes du Royaume-Uni. Le nombre de groupe à Liverpool est estimé à 350.

L’invasion britannique

A la fin de l’année 1962, on parle d’une nouveau phénomène musical, l’invasion britannique.  Les groupes gagnent en popularité en Angleterre grâce à des morceaux influencés par la Soul et le Rythm and Blues. Ils interprètent d’abord de grands standards américains pour faire danser. Ensuite ils deviennent compositeurs de Rock and Roll. Ainsi The Rolling stones empruntent au Blues pour créer leur compositions. En 1963, The Beatles, The Searchers et The Hollies deviennent très populaires en Angleterre.

Le Rock anglais traverse l’atlantique en Janvier 1964. The Beatles grâce à I want to hold your hand initie l’invasion musicale anglaise des Etats-Unis. Le morceau reste pendant 15 semaines dans le top 100. La première apparition des Beattles dans l’émission The Ed Sullivan Show, le 9 Fevrier 1964, est considérée comme un événement marquant de la culture pop américaine avec 73 millions de téléspectateurs. The Beatles devinrent dans les années 1960 le meilleur groupe de rock en terme de vente d’albums de tous les temps. De nombreux groupes de rock anglais suivirent.

Les nouveaux styles musicaux

En parallèle de leur succès, les groupes anglais développent de nouveaux styles musicaux : le Blues Boom et le rock psychédélique. Led Zeppelin, Eric Clapton et les Rolling Stones intègrent le blues dans le Rock and Roll. Pink Floys et les Beatles créent de la musique psychédélique avec de très longs passages musicaux. D’autres artistes mythiques se sont intéressés au rock psychédélique. Jimmy Hendrix dans les années 60 a donné un son au genre. Il faisait hurler sa guitare avec des riffs incroyables. Il donna en 1969 son dernier concert lors du mythique festival de Woodstock.

Les années 1960 en France

En France, les années 60 sont les années de la pop musique. En 1965, la France gagne l’Eurovision avec le titre Poupée de cire, poupée de son de France Gall. Dalida, Sylvie Vartan et Claude Francois placent régulièrement des tubes dans le top 10. En parallèle le France découvre Johnny Hallyday et le Rock and Roll à la française.

Ces années marquent le grand retour de la chanson grivoise. Elle fait un retour fracassant avec un style plus provoquant et sulfureux. Juliette Greco signe en 1967 son plus grand succès avec Déshabillez moiElle y expose un grand changement dans les mœurs. Désormais, la femme décide de tout ! Serge Gainsbourg et Jeanne Birkin tétanisent les bien-pensants en 1969. Ils mélangent quelques soupirs à des paroles osées (« je vais et je viens entre tes reins… ») et donnent naissance à Je t’aime moi non plusUn sublime morceau dont on ose à peine se délecter.

Charles Aznavour fait une entrée fracassante sur la scène française en 1960 et il ne cache pas ses ambitions (« Je m’voyais déjà en haut de l’affiche »). Ainsi parle-t-il dans une chanson mythique Je m’voyais déjà et lance, par la même occasion, une carrière qui ne le sera pas moins.

Les années 1970, de la rue à la radio

Le disco est devenu un style musical apprécié en Amérique du nord, Europe et Océanie pendant cette décennie. Issu des discothèques, il est devenue le genre musical le plus populaire à la fin des années 1970. Parallèlement la funk, le jazz et la soul restent très écoutés et le rock continue à se diversifier.

Le funk est un style afro-américain. Pour la première fois, le rythme prend le dessus sur la mélodie. James Brown, The Meters, Parliament Funkadelic et Sly and the Family Stone sont les pionniers du genre. Par la suite, des artistes tels que Kool and the Gang, Earth, Wind and Fire, Steevie Wonder et bien d’autres sont éclatent à la face du monde.

The Jackson 5 représente bien cette ère musicale. Ils ont un répertoire composé de Rythm and Soul, pop et de disco. Ils réussissent à placer les quatre singles de leur album dans le top du Billboard Hot 100 (classement de référence des titres de l’époque).

La musique Pop-Rock continue à plaire. Deux artistes domine la scène pop de l’époque : Elton John, la plus grande pop-star en solo de la décennie, et ABBA, le groupe suédois qui a connu le plus de succès de tous les temps. Concernant la scène Rock, après la séparation des Beatles au printemps 1970, ses membres produisent encore de gros succès (Imagine, John Lennon).

Le groupe Led Zeppelin s’impose en leader de la mouvance Heavy Metal.

 

Les années 1970 en France

Les musiques des années 1970 en France parle de libération sexuelle.

Il y a tout d’abord Pour un flirt de Michel Delpech qui, pour la première fois, annonce clairement la couleur. Fini les chansons romantiques ou les insinuations subtiles, les artistes osent parler crûment.

Dans un autre style, Charles Aznavour, par sa musique Comme ils disent, révolutionne les mœurs. Pour la première fois, un chanteur parle d’un travesti à la première personne, il brise un tabou de la société française. Cette période est également marquée par les débuts d’un chanteur qui, comme Aznavour, ne cache pas ses ambitions ; Daniel Balavoine chante en 1978 Le Chanteur.

 

Bazile Telecom partenaire de votre quotidien

Chez Bazile Telecom nous vous accompagnons au fil des années et souhaitons vous aider dans votre quotidien. Alors, pour votre sécurité et votre indépendance, nous cherchons toujours à vous proposer les meilleurs produits et services.

(Re-)découvrez les en appelant le 04 42 12 64 61 ou en vous faisant rappeler :

Vous pouvez également découvrir toutes nos offres sur notre site.

A bientôt sur bazile.fr !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre inscription a été enregistrée

Nous rencontrons une diffculité pendant l'enregistrement de votre inscription. Veuillez réessayer.

will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.